Comment se préparer à une course de chiens de traîneau ?

Les chiens de traîneau de course doivent manger environ 10 000 calories par jour. Pendant la course Iditarod, cela se traduit par environ 2 000 livres (907 kg) de nourriture pour une équipe pendant toute la course.

Que mangent les chiens de traîneau ?

La viande est l’ingrédient principal, mais ils consomment aussi d’autres graisses, huiles, aliments secs pour chiens et suppléments vitaminiques. Les chiens mangent à des points de contrôle ou lors des arrêtes pendant l’entraînement, mais ils reçoivent aussi des collations toutes les quelques heures. L’équipement pour chiens comprend des bottines en tissu pour protéger leurs pieds des éléments, et une équipe de traîneau peut utiliser 2 000 bottines pendant une course.

Combien de chiens pour la course

Le nombre de chiens tirant le traîneau varie selon la race et le musher. Dans l’Iditarod, il y a un maximum de 16 chiens par équipe. Au départ de la course, il doit y avoir entre 12 et 16 chiens par participant. A la fin de la course, au moins six chiens doivent faire partie de l’équipe qui franchit la ligne d’arrivée.

Se préparer au skijoring

Le skijoring est un autre type de course utilisant des chiens. Plutôt que de tirer un traîneau, les chiens tirent un coureur sur des skis.
Les chiens sont attachés au traîneau à l’aide d’une série de lignes appelées gréement. Cela comprend le câble de remorquage (ou ligne de gang), les lignes de remorquage et les lignes de cou. Chaque chien porte un collier et un harnais. Le câble de remorquage relie les chiens au traîneau et un câble de remorquage fixe les harnais des chiens au câble de remorquage. Les colliers des chiens sont attachés au câble de remorquage par la ligne du cou. Il n’y a pas de rênes et les chiens répondent aux commandes vocales du musher.

Un musher dit « marche », « allons-y » ou « très bien » pour faire avancer son équipe ; « facile » pour ralentir ; « gee » pour tourner à droite ; « haw » pour tourner à gauche ; « come gee » ou « come gee » pour tourner à 180 degrés à droite ou à gauche ; « straight on » pour aller tout droit ; et « whoa » pour s’arrêter.

Pendant l’Iditarod, les équipes voyagent généralement à une vitesse de 5 à 12 milles à l’heure (8 à 16 km/h) et peuvent courir pendant six ou huit heures d’affilée. Lorsque les chiens ne travaillent pas en équipe ou qu’un musher ne peut pas diriger correctement son équipe, les lignes peuvent s’emmêler et causer des problèmes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *